jeudi, janvier 10, 2008

Des trésors bien cachés




S'il était encore nécessaire de prouver aux sceptiques l'immense intérêt de cette belle invention qu'est Internet, il suffirait de leur faire découvrir quelques-uns des sites les plus utiles de la toile : wikipedia, facebook, google et consorts... C'est pourtant l'arbre qui cache la forêt et ce ne serait pas rendre justice à l'extraordinaire richesse disponible en ligne. Car Internet ne se dévoile pas toujours facilement : c'est un territoire accidenté, complexe, dense comme une jungle dont chaque recoin ouvre vers d'autres jungles miniatures. On y trouve en général des pépites quand on ne les cherche pas et au moment où on s’y attend le moins. C’est de cette façon que je suis tombé un jour sur un site intriguant, appelé Rare Soundtracks Vault. Les fans de musique de film savent que la musique au cinéma revêt plusieurs visages, a plusieurs vies et passe bien souvent le plus clair de son temps oubliée dans des boites ou des coffres sous la forme de bandes ou de pellicules 35 mm plutôt mal entretenues. On peut identifier facilement trois versions différentes d’une musique de film : celle que l’on entend dans le film, celle que le compositeur a composée, et la version éditée en CD (et/ou maintenant en MP3). Il y a souvent de grandes différences entre ces versions : en effet, le passage au CD donne souvent au musicien la chance de faire connaître l’intégralité de son travail, alors que le film n’en gardait qu’une partie ou dans le cas d’un rejet, rien. L’exemple récent le plus frappant est la partition rejetée de Gabriel Yared pour le film Troy (2004), dont l’enregistrement était terminé mais mis au rebus, et remplacé par un autre concocté dans l’urgence. Impossible avant l’avènement d’Internet de se procurer ces bandes, à moins de payer à prix d’or des bootlegs à la qualité douteuse. C’est désormais à la portée de tous, en quelques clics bien sentis.

Il restait à s’occuper de toutes ces musiques de films oubliées, que la postérité s’est chargée d’effacer de la mémoire collective, et dont la commercialisation ne présente qu’un intérêt bien modeste. L’auteur de ce blog a relevé le défi et avec une belle maîtrise technique (qu’il partage d’ailleurs généreusement sur une des pages de son site) donne vie à des scores inédits, rares, et parfois improbables ! En extrayant la musique du DVD ou de la cassette VHS du programme en question, en effectuant un travail savant de nettoyage, d’effacement des voix / effets sonores et de montage, il parvient à donner vie à ces orchestrations que l’on pensait définitivement perdues. Et il y en a pour tous les goûts : du magnifique (John Barry, John Williams), du kitsch (les séries TV L’homme de l’Atlantide, Sankuokai), du bizarre (le jamais édité Zardoz), des curiosités (le Condorman de Henry Mancini). Un travail de passionné fait avec beaucoup de sérieux et qui a le mérite de donner une deuxième vie à ces œuvres éphémères que sont les musiques au cinéma. Les fans de John Barry seront particulièrement gâtés par une sélection de BO rares (The Black Hole (photo), Hanover Street, Svengali, The Deep, Touched By Love). L’auteur va jusqu’à donner deux versions de son travail, une contenant son montage et l’autre sans, afin d’apprécier le film sous toutes ses coutures.

C’est un plaisir subtil de savourer un film sans ses images : les souvenirs assaillent quand ils le peuvent, sinon l’imagination prend le relais. On sourit souvent tout seul, le casque sur les oreilles, et on se dit qu’un bon film peut tout autant s’écouter que se voir. Un grand merci donc à l’auteur mystérieux de ce blog et longue vie à cette aventure passionnante... Rendue possible par le net.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Si vous ne le connaissiez déjà j'ai pensé que vous pourriez apprécier ce mix de nicilas saada que j'ai decouvert sur dyrty sounds. (necessite real player)

rtsp://mediaplan.ovh.net/~dirty/medias/mixes/mix_nicolas_saada.rm

Cordialement

Jacques Clouseau a dit…

Merci, sympa ce mix. Est-ce qu'on peut en savoir plus ? D'où est-ce qu'il vient, y en a-t-il d'autres ? En tout cas, on reconnait les morceaux fétiches de l'émission... ça fait plaisir !

Anonyme a dit…

ce mix etait dispo sur http://www.d-i-r-t-y.com/
les mix ne sont plus accessible, mais toujours dans mon bookmark.
Je crois me rappeler que nicolas saada a réalisé ce mix sur le bateau phare.

Anonyme a dit…

1000 mercis à toi Ubik ainsi qu'à notre respectueux Inspecteur pour son travail de fond. Du pure Nicolas tout à la fois enchanteur, enjôleur et élégiaque. Que de bons souvenirs de ce sacro saint rdv du dimanche soir. Nicolas tu nous manques. A quand ton retour sur les ondes de Nova?
Est-il possible d'acheter voire de télécharger ce mix ? Et notre Inspecteur pourrait-il nous éclairer qqles peu sur la playlist.
Eric

Anonyme a dit…

We are building wyplanet on friendship and music. Wyplanet beta site launches in a few days sign up for a free beta account today and become a part of our neighborhood. www.wyplanet.com

free music downloads

Jacques Clouseau a dit…

C'est un véritable "Who's Who" de la musique de film auquel nous avons droit dans ce mix et un florilège des classiques de l'émission : Barry/Bond, Herrmann/Psycho, Lars Von Trier et la voix off hypnotique de Europa, Roy Budd à outrance, Michel Legrand et ses Windmills, le grand Burt Bacharach, Morricone ou encore Alex North et les cordes déchirantes de Spartacus... Et j'en passe. Que du bon ! A écouter en boucle en attendant le retour de l'émission...

Anonyme a dit…

...Et notre Ami Ubik n'aurait-il pas d'autres perles saadiennes à nous faire écouter..., je dis bien écouter et non télécharger, j'ai bien compris la leçon... on écoute mais on ne touche pas !